P. Aubenque. Problèmes aristotéliciens. Philosophie théorique

Vient de paraître:

Pierre Aubenque
Problèmes aristotéliciens
Philosophie théorique

Paris, Vrin, « Bibliothèque d’Histoire de la Philosophie », 2009.
416 p., 13,5 × 21,5 cm. ISBN : 978-2-7116-2153-8

Présentation

Les études rassemblées sont consacrées pour l’essentiel à l’aristotélisme.
L’aristotélisme, c’est d’abord Aristote. Une bonne moitié de ces études est consacrée à l’exégèse de textes d’Aristote souvent envisagés dans leur littéralité. On y trouve non un système, mais un essai de totalisation in statu nascendi; non pas un essai de solution de problèmes qui se poseraient dans on ne sait quel ciel intelligible, mais une recherche, une interrogation suscitée par l’expérience d’un homme vivant parmi d’autres hommes au IVe siècle av. J.-C. et qui avait assimilé tout le savoir de son temps. La formulation de ces problèmes est parfois historiquement datée, mais à travers elle et ses particularités se dessine une argumentation sur le sens de l’être et de la vie humaine, qui a une portée universelle et demeure dès lors toujours actuelle. L’image qui se dessine de cette lecture est celle d’un Aristote aporétique, dialectique et ouvert, très différent du philosophe dogmatique que nous a légué sous son nom la tradition.
Mais cette tradition existe. Elle est aussi à sa façon l’aristotélisme. C’est pourquoi une autre moitié de ces études est consacrée à ce que la tradition a retenu de ses lectures et relectures successives et a codifié dans un corpus constitué pour l’essentiel à la fin de l’Antiquité et au Moyen Âge.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *