Colloque : La Rationalité tragique

Université Paris Ouest – Nanterre-La Défense (E.A. 373, Institut de Recherches Philosophiques), Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne (E.A. 2482, « Gramata », http://gramata.univ-paris1.fr) Association « Zetesis » (http://www.zetesis.fr)

Colloque doctorants et jeunes chercheurs
La rationalité tragique

Vendredi 19 juin (Nanterre – Bât. L, Salle R.15, 14h00-18h30) et Samedi 20 juin (Université Paris 1, attention changement de salle : D632, 10h-17h30)

Échec de la délibération ou de la volonté face aux affections, raison aux prises avec un environnement qui déjoue ses plans, conflits entre un type de rationalité scientifique naissante et un esprit attentif aux tensions, aux oxymores, aux contraires, autant de situations où la construction de la rationalité grecque se comprend contre un milieu qui tend à l’occulter ou à empêcher son développement. M. Nussbaum (The Fragility of Goodness) l’a souligné avec force : la fragilité des objets désirés, le devenir contradictoire, le hasard sont autant de défis posés à une « rationalité grecque » s’opposant à l’ambiguïté, à l’infini, au destin.

C’est à partir d’un moment « tragique » que se déploie la rationalité grecque, contemporaine d’institutions théâtrales qui la mettent sur la scène du monde. Mais ce « tragique » ne concerne pas seulement la sphère des actions humaines : lorsque Socrate qualifie une définition de la couleur de « tragique », (Ménon, 76d-e), l’hypothèse d’une rationalité tragique pourrait bien s’appliquer pour caractériser des modes de pensée qui entrelacent différemment le partage entre science de la nature et l’éthique. Par « rationalité tragique » on peut donc entendre l’enrichissement réciproque d’une raison qui se nourrit de ce que la tragédie a pu révéler en l’homme, et d’une tragédie qui constitue la frontière que la philosophie tend toujours à déborder ou à investir. Le dialogue entre les tragiques et les philosophes constitue un point central de la rencontre entre la rationalité et la tragédie, mais n’est pas exclusif d’un ensemble d’échanges avec d’autres formes de savoir comme la science de la nature, la médecine, l’histoire, ou la rhétorique. Le but de ce colloque est avant tout de croiser différentes approches sur ce sujet, afin de cerner dans les textes anciens ce qui est constitutif de la rationalité grecque, à travers ses applications dans la sphère de la pensée, de l’éthique ou de la politique.

Vendredi 19 juin (Université Paris Ouest- Nanterre-La Défense, Bât. L., Salle R.15)

– 14h00 : Frédéric GAIN, (Rattaché à l’UMR STL de l’Université Lille III) : [« L’action et son interprétation : quelques remarques sur l’ambiguïté de l’acte tragique dans l’Orestie d’Eschyle. »->doc79]
– 15h00 : Pierre PONCHON, (Université Blaise Pascal): [« Aspects de la rationalité tragique chez Thucydide»->http://www.zetesis.fr/IMG/pdf/plan_Ponchon.pdf]
– 16h00 : pause
– 16h30 : Laetitia MOUZE, (MCF, Université Toulouse-Le Mirail) : [« Le conflit du philosophe et du poète tragique dans la République de Platon. »->doc89]
– 17h30: Laetitia MONTEILS-LAENG, (Université de Caen) : [« La version stoïcienne du conflit de l’âme : entre intellectualisme moral et tragédie de la raison »->doc76]

Samedi 20 juin (Université Paris 1, UFR Philosophie, attention changement de salle : D632)

– 10h: Anne-Laure THERME, (Université de Paris 1): [« Une tragédie cosmique : l’exil amnésique des daimones d’Empédocle »->doc90]
– 11h: Tessa MARZOTTO, (Université Paris IV – Scuola di Alti Studi della Fondazione Collegio San Carlo de Modena) : [« Polémon l’Athénien et la Tragédie : questions de style. »->doc83]
– 12h : déjeuner au CROUS de Port-Royal

– 14h00 : Esther ROGAN, (Université Paris 1 – Université Grenoble II) : [« Les conflictualités civiles dans la philosophie aristotélicienne, moment privilégié d’élaboration d’une « rationalité tragique » »->doc84]
– 15h00 : Haud GUEGUEN, (Université Paris 1 – P.R.A.G. au Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris) : [« Ce qui “dépasse la mesure humaine” (huper anthrôpon) ou la limite du courage chez Aristote. (E.N., III, 7, 1115b 7-11) »->doc82]
– 16h00 : pause
– 16h30 : Elsa BOUCHARD, (Université de Montréal – Université de Paris IV-Sorbonne) : [« Éthique et causalité dans la Poétique d’Aristote : le cas de la chance. »->doc78]

Vous trouverez en pièce jointe les textes et documents associés aux interventions (mises à jour régulières)

Contact : olivier.renaut@u-paris10.fr

Comité scientifique
Vincent Azoulay (Paris Est), Jean-François Balaudé (Paris Ouest Nanterre), Paul Demont (Paris IV), Marie-Laurence Desclos (Grenoble II), Annick Jaulin (Paris 1), André Laks (Paris IV), Arnaud Macé (U. Franche-Comté), Sylvie Perceau (U. de Picardie Jules Verne) et Anne-Gabrièle Wersinger (U. de Reims Champagne Ardenne).

Comité d’organisation :
Sandrine ALEXANDRE (Grenoble II), [xianglang(at)hotmail(point)fr] ; Stéphane MARCHAND (Paris Ouest) [marchand.st(at)gmail(point)com]; Olivier RENAUT (Paris Ouest) [o.renaut(at)gmail(point)com] ; Alexandra MICHALEWSKI (Paris 1) [a.michalewski(at)free(point)fr]


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *