Colloque international PHYSIKA, PARIS 13-15 JUIN 2013

Colloque international

PHYSIKA

La physique d’Aristote dans les traditions

grecque, arabe, hébraïque et latine

Paris 13-15 Juin 2013

Université Paris Diderot-Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne

Organisé par

Cristina Cerami (UMR 7219 : CNRS/Université Paris 1/Université Paris Diderot)

et Andrea Falcon (Concordia University, Montréal)

L’ensemble des ouvrages qu’Aristote consacre à la philosophie de la nature constitue de toute évidence un corpus scientifique systématique qui se déploie selon un ordre précis qu’on doit respecter lorsqu’on l’étudie. Très peu nombreux, pourtant, sont les passages dans lesquels Aristote se prononce explicitement sur cet ordre, de sorte que plusieurs questions restent sans réponse lorsqu’on essaie de comprendre les critères de cette organisation. Les savants dans les mondes grec, arabe, hébraïque et latin, qui ont étudié la physique aristotélicienne pour la défendre, la contredire ou la dépasser, ont tous relevé cet aspect du système physique d’Aristote et tous ont d’abord cherché à comprendre sa cohérence, ainsi que la logique interne des parties qui le composaient. Le but de ce colloque est de retracer l’histoire de ce débat mené dans chacun de ces mondes, dans l’idée que son enjeu n’a jamais été purement philologique, puisque de l’ordre que l’on accordait aux divers traités découlait la compréhension des étapes de la recherche physique, comme du projet dans son ensemble.

*

Aristotle’s works on natural philosophy form a systematic body of knowledge that unfolds according to a definite order that ought to inform any study of it. And yet, there are very few passages where Aristotle talks about this order, so that there remain a number of important questions about the criteria governing this organization. Tellingly, all the philosophers and scientists working in the Greek, Arabic, Hebrew or Latin worlds who studied Aristotle’s physics whether to defend, criticize, or go beyond it, first sought to understand the organization and coherence of this systematic body of knowledge as well as the internal logic of its various components. The goal of this conference is to trace the history of this debate in each of these scholarly communities, based on the assumption that this debate was never purely philological, because any order given to the various treatises implies a definite understanding of each of the different stages of the physical inquiry and a distinct view of the project as a whole.
Voir ou télécharger le programme:

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article1127


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *