Parution : Sylvain Roux : L’être et le substrat. Essai sur Plotin et la métaphysique

Vient de paraître :

Sylvain Roux : L’être et le substrat. Essai sur Plotin et la métaphysique, Paris, Librairie Philosophique J. Vrin

295 pages – 32 euros

ISBN 978-2-7116-2665-6

 

 

Résumé :

La notion de substrat (ὑποκείμενον) a acquis progressivement une place centrale dans la philosophie ancienne, en particulier chez Aristote et chez les Stoïciens. Elle permet au premier, dans les textes de la Physique et desCatégories, de penser par exemple les notions de matière et de substance, de même qu’elle intervient dans la constitution de son projet métaphysique qui fait de la substance (οὐσία) l’objet de la science recherchée. Les stoïciens aussi accordent une grande importance à cette notion puisqu’ils en font le premier des genres à partir desquels ils analysent toute réalité. La notion de substrat est donc au cœur de la réflexion sur la question de l’être et son rôle est déterminant pour comprendre le traitement que reçoit cette question, de même que pour saisir le sens de la discipline (la métaphysique) qui prétend en faire son objet propre. Que devient cette question chez un auteur comme Plotin, avec lequel commence la tradition dite néoplatonicienne ? L’hypothèse de ce livre est que Plotin l’aborde en cherchant à défaire le lien établi avant lui, entre la substance et le substrat, et plus largement entre la métaphysique comme science de l’être et la question du substrat. Une nouvelle conception de l’être en résulte, qui repose sur des modèles originaux (l’implication et la coexistence) que l’on s’attache ici à mettre à jour et qui permettent de saisir la place singulière qu’occupe la pensée de Plotin dans l’histoire de la métaphysique.

 

Sylvain Roux est maître de conférences à l’Université de Poitiers. Ses travaux portent sur le platonisme ancien, plus particulièrement sur Plotin et le néoplatonisme mais aussi sur les prolongements de la pensée ancienne dans la pensée française contemporaine.

 

 

Table des matières :

Introduction

Première partie :

Plotin, Aristote et les Stoïciens : le problème de l’être

Chapitre I : L’être et le substrat dans la philosophie d’Aristote et des Stoïciens

1. Aristote : la métaphysique et le substrat

2. Le substrat dans la théorie stoïcienne des genres de l’être

Chapitre II : Le problème de l’étude de l’être selon Plotin

1. Le sens de l’être dans les traités de Plotin

2. L’être en tant qu’être

3. L’étude de l’être selon Plotin

Deuxième partie :

La question du substrat dans les analyses de la matière et de la substance

Chapitre III : Matière et substrat

1. La matière sensible

2. La matière intelligible

Chapitre IV : Substance et substrat

1. Aristote, Catégories, 5 : la critique de Plotin

2. Substance sensible et substance intelligible

Troisième partie :

Implication et coexistence : nouveaux modèles pour une conception de l’être

Chapitre V : Les genres de l’être et le problème du substrat

1. Le problème de l’unité multiple du corps et de l’âme dans le traité 43 (VI 2)

2. Le problème de l’unité multiple de l’Intellect dans les traités 43 (VI 2) et 45 (III 7)

 

Chapitre VI : L’âme et l’Intellect. Le problème du substrat de l’intellection

1. La question de la nature de l’intellection pour Aristote

2. L’âme, l’Intellect et le substrat de l’intellection selon Plotin

Chapitre VII : L’Un et la question du substrat dans le traité 39 (VI 8)

1. L’Un et le modèle de la coexistence (συνυπόστασις)

2. L’Un et le problème de l’amour de soi

Conclusion

Bibliographie

Index


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *