Les voix de l’Orphisme : poésie, chant, initiation, écriture

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES, PARIS

Littérature et société en Grèce ancienne (2009/10)

Claude CALAME, directeur d’études

«Anthropologie des poétiques grecques»

Les voix de l’Orphisme : poésie, chant, initiation, écriture

Séminaire hebdomadaire , le mercredi, 10 h – 12 h (INHA, Salle Mariette, 6 Rue des Petits-Champs, 75002 Paris), du 4 novembre 2009 au 19 mai 2010

Dès la poésie mélique grecque, Orphée apparaît comme un poète fondateur, célébré pour des qualités vocales aux pouvoirs enchanteurs ; et la tradition poétique classique situe l’activité musicale, inspirée et oraculaire, d’Orphée dans le domaine des rites d’initiation. Paradoxalement, cette même tradition attache les pratiques incantatoires attribuées aux adeptes de l’Orphisme à différents supports écrits. L’un d’eux nous a été restitué récemment sous la forme du rouleau de papyrus de Derveni ; ce texte présente un commentaire en termes de cosmologie présocratique du poème théogonique attribuée à Orphée. Orphée comme voix d’autorité poétique inspirée pour des textes écrits utilisés dans différentes pratiques initiatiques? Nombreux sont les vers orphiques qui offrent les indices énonciatifs de l’oralité de formes de discours conduisant à une initiation orphique où l’écriture, de même que dans les lamelles funéraire d’or, joue un rôle déterminant. Une approche d’anthropologie historique fondée sur l’analyse des discours devrait être susceptible de saisir les enjeux religieux et culturels de poèmes à fonction initiatique, entre efficacité de la voix vive et pratique scripturaire.

Mots-clés : Anthropologie, Anthropologie et linguistique, Antiquité (sciences de l’), Culture, Histoire, Littérature, Religieux (sciences sociales du)

Aires culturelles : Europe, Méditerranée

Informations: claude.calame@unil.ch


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *