Call for papers (March 15): Philosophy and ordinary language (Louvain, May 19-20)‏

Philosophy and ordinary language I (Université Catholique de Louvain,
Louvain-la-Neuve)

Since the earliest days, philosophers have always maintained
ambivalent relations with language, sometimes seeing it as a natural
and assured path towards truth, sometimes as an obstacle to grasping
reality, or even as a positive power of illusion. Plato forcefully
criticized the Sophists? rhetorical discourse, but may himself have
unduly reified the universals conveyed by language. According to the
well-known works of Emile Benvéniste, Aristotle is alleged to have
confused the fundamental categories of reality with those of the Greek
language and thus, from the outset, compromised his undertaking of
constituting a first philosophy. Closer to us, among other idols,
Francis Bacon, castigated those of the marketplace, a prioris conveyed
by language and preventing our being in contact with things
themselves. Elsewhere, the linguistic turn fostered by Moore made
language the royal pathway in investigating the real. Wittgenstein,
having dreamed of a more precise artificial language eliminating the
ambiguities of natural language, set as his task rehabilitating
ordinary language to a certain extent. Other (old and new) illustrious
examples might of course be presented here: e.g. Austin, Strawson,
Grice, Cavell, Kripke, Putnam, Brandom, etc.

A conference, which will be held at the Catholic University of Louvain
(Université Catholique de Louvain) will seek to investigate the
relations that philosophies have maintained with regard to language.
Need we advocate a non-discursive access to reality to speak the
truth? Should we have recourse to a technical language to do
philosophy correctly or, on the contrary, is ordinary language the
best way forward?

Practical information

This Conference will be held next 19-20 May at Louvain-la-Neuve
(Belgium) It will relate to Antiquity, the Middle Ages and the
Renaissance. Other Conferences, the following years, will deal with
other periods in the history of philosophy.

The languages of the Conference will be English and French.
Researchers who would like to participate in this conference are
invited to submit an abstract of their talk (6000 signs max.) by
March 15th 2011 to PP. J-M Counet and Marcel Crabbe ; the Acts of the
Conference will be the subject of a publication.

E-mail addresses for submissions:

jean-michel.counet@uclouvain.be>; marcel.crabbe@uclouvain.be

Philosophie et langage ordinaire I (Université Catholique de Louvain,
Louvain-la-Neuve)

Les philosophes ont depuis l?origine entretenu des relations
ambivalentes avec le langage, y voyant tantôt un chemin naturel et
assuré vers la vérité, tantôt comme un obstacle à la saisie du réel,
voire comme une puissance positive d?illusion. Platon a critiqué avec
force le discours rhétorique des sophistes, mais aurait lui-même
indûment réifié les universaux véhiculés par le langage. Selon les
travaux bien connus d?Emile Benvéniste, Aristote aurait confondu les
catégories fondamentales de la réalité avec celles de la langue
grecque et ainsi compromis dès le départ son entreprise de constituer
une philosophie première. Plus près de nous, Francis Bacon a
stigmatisé, parmi d?autres idoles, celles du marché, ces a prioris
véhiculés par le langage qui nous empêchent d?être au contact des
choses mêmes. D?un autre côté, le linguistic turn impulsé par Moore
fait du langage la voie royale dans l?investigation du réel.
Wittgenstein, après avoir rêvé d?un langage artificiel plus précis
éliminant les ambiguïtés du langage naturel, s??est donné comme tâche
de réhabiliter dans une certaine mesure le langage ordinaire D?autres
exemples illustres pourraient bien sûr être allégués ici, comme ceux
d?Austin, Strawson, Grice, Kripke, Putnam Cavell, Brandom.

Un colloque qui se tiendra à l?Université Catholique de Louvain
voudrait investiguer les rapports qu?ont entretenus les philosophies
à l?égard du langage. Faut-il préconiser les accès non discursifs au
réel pour dire le vrai ? Doit-on recourir à une langue technique pour
faire correctement de la philosophie ou le langage ordinaire
constitue-t-il au contraire le vecteur le plus indiqué pour cela ?

Renseignements pratiques

Ce Colloque se tiendra les 19 et 20 mai prochains à Louvain-la-Neuve
(Belgique) Il portera sur l?Antiquité, le Moyen Age et la
Renaissance. D?autres Colloques traiteront les années suivantes des
autres périodes de l?histoire de la philosophie.

Les langues du Colloque seront l?anglais et le français. Les
chercheurs qui souhaiteraient participer à ce colloque sont invités à
remettre un abstract de leur communication (6000 signes max.) pour le
15 mars 2011 aux professeurs Jean-Michel Counet et Marcel Crabbe. Les
Actes du Colloque feront l?objet d?une publication.

Adresses e-mail pour envoi des abstracts :

jean-michel.counet@uclouvain.be>; marcel.crabbe@uclouvain.be


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search