Histoire ecclésiastique d'Eusèbe de Césarée (Paris, 13 septembre)‏

journée d’étude, le 13 septembre 2012, à la Maison de la recherche de Paris-Sorbonne (28, rue Serpente, Paris 6e), sur l’Histoire ecclésiastique d’Eusèbe, autour de la parution du premier tome de commentaire de l’oeuvre aux Belles Lettres (éd. S. Morlet – L. Perrone, Paris, 2012).Il s’agit d’un projet international, et chaque tome sortira à la fois en français, et en italien chez Morcelliana. L’Histoire ecclésiastique est un document important sur l’histoire des idées et la vie intellectuelle à l’époque impériale.

Voici l’argumentaire du projet, suivi du programme de la journée (par Sébastien Morlet, Université de Paris-Sorbonne, Institut universitaire de France)

L’Histoire ecclésiastique d’Eusèbe de Césarée (v. 260 – 339/340) compte parmi les pièces maîtresses du patrimoine littéraire mondial. Première véritable « histoire » composée par un chrétien, elle constitue une source inestimable sur les trois premiers siècles du christianisme, jusqu’à la « Grande Persécution », dont Eusèbe fut un témoin direct, et l’arrivée au pouvoir de Constantin. Pourtant, cette Å“uvre riche et complexe n’a jamais fait l’objet d’un commentaire complet. Des historiens et des philologues se sont associés pour combler cette lacune. Le commentaire proprement dit comportera quatre tomes donnant le texte grec de l’Histoire ecclésiastique, une traduction complètement nouvelle, et des éclaircissements historiques, philologiques et littéraires. Ce premier volume sert d’introduction à l’Å“uvre et à son commentaire. Réalisé à l’aide de la collaboration de chercheurs français et italiens et d’un chercheur suisse, il donnera au spécialiste, à l’étudiant, ou au public le plus large, des états récents et critiques des questions qui se posent sur la biographie d’Eusèbe, sur la chronologie de ses Å“uvres et son profil intellectuel ; sur les rapports entre l’Histoire ecclésiastique et ce qu’on appelle la « Chronique » ; sur le genre littéraire de l’Å“uvre ; sur les différents remaniements opérés par Eusèbe lui-même ; sur la traduction manuscrite du texte grec ; sur les versions anciennes de l’Å“uvre, latine, copte, syriaque et arménienne. Le volume fournit également un index revu des allusions et des citations dans l’Histoire ecclésiastique, et finalement une bibliographie raisonnée permettant d’accéder rapidement à l’état actuel du savoir.

14h Présentation du projet et du premier tome par les éditeurs
14h30 Marie-Françoise Baslez (Université de Paris-Sorbonne) : Réflexions d’une historienne sur le concept d’histoire ecclésiastique (à propos des dossiers de correspondances épiscopales)
15h00 Enrico Norelli (Université de Genève) : Quelques remarques sur la manière dont Eusèbe construit la littérature chrétienne dans son Histoire ecclésiastique
15h30 Pausé café
16h00 Rémi Gounelle (Université de Strasbourg) : L’Histoire ecclésiastique d’Eusèbe ou la présence des Å“uvres perdues
16h30 Jean Gascou (Université de Paris-Sorbonne) : Pourquoi Eusèbe a-t-il passé sous silence l’apostasie de Piérius ?

Le contenu du livre est consultable sur le site des Belles Lettres : http://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100070640&CFID=19752906&CFTOKEN=175dd6ba299fd881-5D227C1D-C29B-B0E5-32E2DDBCF00B4F91&jsessionid=8430c2ac495ba888f4d53d4d285134634245


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search