Journée d'étude Parrhèsia, Bordeaux, 15 janvier

journée d’étude

“Parrhêsia et Médecine I – éléments de problématisation”

Elle aura lieu à l’Université Bordeaux-Montaigne le jeudi 15 janvier 2015 en salle K013.

ARGUMENT :

Depuis les travaux de Michel Foucault, on sait que médecine et parrhèsia ont partie liée, la première fournissant à la seconde un modèle pratique en même temps qu’un cadre épistémologique. Mais l’examen méthodique de cette relation étroite n’a pas encore été entièrement mené à bien, notamment selon l’angle d’attaque des pratiques médicales elles-mêmes, telles qu’elles apparaissent dans les corpus proprement techniques et dans les procédures cliniques.

Cette première journée d’étude voudrait inaugurer un projet de cycle de recherches et souhaite ouvrir en ce sens la question de la relation entre médecine et parrhèsia, en proposant de l’aborder à partir d’une part de la présence de la parrhèsia comme valeur, norme, principe d’action ou élément méthodique dans l’art médical lui-même, d’autre part de l’analyse du modèle médical concret tel qu’il est invoqué dans les différents corpus mentionnant la parrhèsia.

Ces deux questions seront saisies par l’intersection d’approches linguistiques, historiques, philosophiques ou techniques ; elles seront l’occasion d’amorcer, par le truchement des différents intervenants, un dialogue pluridisciplinaire susceptible d’enrichir notre conception des rapports entre médecine et philosophie.

Programme :

9h : Accueil des participants

9h30 : Ouverture de la journée

Valéry Laurand (Bordeaux Montaigne / SPH) : « La parrhêsia comme médecine – bref historique de l’usage d’un paradigme ».

10h15 : Frédéric Le Blay (Université de Nantes/ AMo) : « Quelle est la vérité de la médecine ? L’enjeu épistémologique d’un impératif éthique ».

11h 15 : pause

11h30 : Guillaume Le Blanc (Université Bordeaux Montaigne / ADES) : « Le dire-vrai comme élément du bien mourir. A propos de la création d’Aides ».

14h30 : Steeves Demazeux (Université Bordeaux Montaigne / SPH) : « Les figures du dire-vrai en psychiatrie ».

15h30 : Julie Giovacchini (CNRS Paris Centre Jean Pépin UPR 76) : « Présence de la parrhèsia dans les corpus médicaux mineurs (Claudius Aelianus, Diocles, Aretaeus, Meletius et Ctesias) »

16h30 : Pause

16h45 : Pour ne pas conclure

Henri Normand (Psychiatre, Membre de l’Association Psychanalytique de France) : « D’un point de vue analytique ».


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search