24 janvier 2017 // Eurykleia – Des Femmes Publiques ; Genre, visibilité et sociabilité dans l’Antiquité grecque et romaine

Journée d’étude internationale Eurykleia
24 janvier 2017 // 9h30 – 18h

ANHIMA, salle Vasari, Carré Colbert (INHA) 6 rue des Petits-Champs

Organisation Sandra Boehringer, Hélène Castelli, Romain Guicharrousse,
Violaine Sebillotte, Nicolas Siron, Marie-Laure Sronek, Flavien Villard
Contact sironicolas@hotmail.fr

Eurykleia est le nom donné à un projet de base de données auquel collaborent plus d’une vingtaine de chercheuses et chercheurs internationaux – doctorant.e.s et confirmé.e.s. L’objectif est de rassembler de façon raisonnée des informations sur les femmes des sociétés antiques, par le biais de leur nom. La délimitation chronologique et géographique du projet est large : l’enquête porte sur les mondes grec et romain. Le projet Eurykleia entre en résonance avec les études actuelles sur l’Antiquité grecque et romaine qui repensent les rapports sociaux de sexe et remettent en question l’idée d’une subordination générale des femmes. Il vise à rendre accessible au public, savant ou non, des informations concernant un vaste ensemble de femmes, citées par leur nom dans
la documentation écrite antique en raison de leur comportement, de leur fonction ou de leur action. Il s’agit bien de rétablir la visibilité de la composante féminine des cités grecques. L’originalité du projet réside d’une part dans son caractère systématique et quantitatif, autorisé par la technique numérique développée par les ingénieurs informaticiens participants au projet, d’autre part dans son caractère qualitatif, apporté par les spécialistes des documents antiques mobilisés. C’est également un régime de genre propre aux sociétés antiques que cette base de donnée concourt à mettre au jour.

Carnet de recherche : https://eurykleia.hypotheses.org/

Programme de la journée d’études

9h30-10h15 Présentation de l’état d’avancement du projet
Violaine Sebillotte, Sandra Boehringer, Adeline Grand-Clément, Sandra Péré-Noguès, Marie Augier

Première partie

Femmes et visibilité dans la cité : sources numismatiques et épigraphiques

10h15-11h Propriétaires et co-propriétaires d’esclaves et a ranchies à Delphes Anne Jacquemin (Université de Strasbourg)

Pause

11h15-11h45 Femmes et nances: le dossier de Nikareta de Thespies Fabienne Marchand (Université de Lausanne)

11h45-12h30 Philistis, reine de Syracuse, et les portraits monétaires féminins Sandra Péré-Noguès (Université de Toulouse Jean Jaurès)

Buffet en salle Warburg

Deuxième partie

Femmes et visibilité dans la cité : récits d’historiens, textes poétiques

14h-14h45 La storia di Pantheia, tra attività medica e relazione coniugale Ida Brancaccio (Université Federico II, Napoli)

14h45-15h30 Amycla, Arghileônis et Gorgô : des Spartiates en action Annalisa Paradiso (Université de Basilicate)

16h-17h Conférence : Les femmes nommées sur les lamelles de Dodone

Ariane Tatti (Université de Ioannina)

17h00-17h30 Discussion et conclusion générale


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *