17 janvier 2019 // Mouvements et éternité du monde dans la philosophie arabe et latine (Paris)

Séminaire du CHSPAM

Sciences et philosophie de l’Antiquité à l’Age classique

Journée d’étude

Mouvements et éternité du monde dans la philosophie arabe et latine


jeudi 17 janvier 2019, 9h30-17h15,en salle Mondrian, 646A 

Organisée par Charles EHRET & Miriam ROGASCH

jeudi 17 janvier 2019

9h30-17h15

Université Paris Diderot, bâtiment Condorcet

salle Mondrian, 646A

10 rue Alice Domon et Léonie Duquet// 4, rue Elsa Morante, 75013

L’éternité du monde, avant d’être une question théologique, est une question physique, qui s’ancre dans une conception du mouvement où chaque changement en suppose, en amont, un préalable et se prolonge, en aval, vers un mouvement ultérieur. Le maillon central de cet enchaînement est la génération, avènement d’une forme substantielle où tout aboutit et d’où tout recommence. Il s’agit ainsi d’interroger, dans la perspective d’un monde dont on questionne l’éternité, le rapport entre, d’un côté, l’ensemble des mouvements qui constituent la génération et, de l’autre côté, l’ensemble des mouvements naturels qui découlent de la forme substantielle (mouvements élémentaires, opérations vitales, processus intellectifs). Peut-on parler dans les deux cas de « mouvement » en un sens univoque ? Les mouvements qui découlent de la forme sont-ils orientés vers une forme ultérieure qui remettrait en cause la substantialité de la première ? Ces mouvements conduisent-ils à comprendre la forme substantielle comme un principe de mouvement, c’est-à-dire un pouvoir ? Enfin, et surtout, l’enchaînement de ces mouvements permet-il d’affirmer ou, au contraire, d’infirmer l’éternité du cours du monde ?

Andreas LAMMER (Universität Trier), Two Versions of the Classical Kalâm Argument for Creation: From Abû-l-Huayl to al- ʿAllâma al-illî.

David WIRMER (Universität zu Köln), Do Elemental Bodies Have an Internal Principle of Motion? Two Arabic Solutions to an Aristotelian Conundrum.

Charles EHRET (SPHERE), The Possibility of an Eternal World and the Distinction between Successive and Simultaneous Motion in Aquinas. 

Ann GILETTI (University of Oxford), Eternal World, Aristotle, Eternal Creation and the Latin Scholastic Approach.

Campus Paris Rive Gauche de l’Université Paris Diderot, Paris 13e :

Bâtiment Condorcet, 4, rue Elsa Morante.

Transports : RER C/Métro ligne 14 : Bibliothèque François-Mitterrand/Bus : 62, 64, 89, 325


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.