Ulysse Chaintreuil, L’Unité de la Forme, L’Ontologie d’Aristote et le défi de la complexité, Paris, Classiques Garnier, col. “Les Anciens et le Modernes – études de philosophie”, 2024.

Résumé : L’un des acquis majeurs de la Métaphysique d’Aristote est que chaque substance particulière est une unité complexe, car sa forme (morphè ou eidos) assure l’unité de ses éléments matériels (hylè) : l’« hylémorphisme » œuvre donc à une véritable ontologie de l’unité. Toutefois, s’il y a également des « parties » de la forme, il existe un risque de morcellement de la substance ; cette étude apporte un nouvel éclairage sur la manière dont Aristote relève ce défi. La forme est bien une unité qui est elle aussi complexe : son genre est sa matière en ce qu’il est ce qui devient telle forme par l’acte d’une différence. En étudiant l’unité de la forme, cet ouvrage entend montrer toute la puissance explicative et unificatrice de l’hylémorphisme.

Lien vers le site de l’éditeur : https://classiques-garnier.com/l-unite-de-la-forme-l-ontologie-d-aristote-et-le-defi-de-la-complexite.html


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Ulysse Chaintreuil (31 mai 2024). Ulysse Chaintreuil, L’Unité de la Forme, L’Ontologie d’Aristote et le défi de la complexité, Paris, Classiques Garnier, col. “Les Anciens et le Modernes – études de philosophie”, 2024. Zetesis - Ζήτησις. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11rj5


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search